collaborative art

︎ [Co-W]_Scenopoïetes



︎ [English below]


Art/Research platform : prison, geology and botanic_ with the Section des Etudiants Empêchés of Poissy prison, Paris Diderot students, the LAAB and Christophe Ramage


    Comment s'approprier un territoire que l'on n'a pas choisi ? L'étude du rapport des personnes détenues au sol, à la terre, à la flore de la prison, apporte des réponses variées qui dessinent, en creux, le fonctionnement logistique, économique, administratif, de l'espace carcéral. La gestion des parcelles, les processus de stérilisation et de fertilisation du sol permettent d’organiser spatialement la détention ; le rapport thérapeutique développé par les prisonniers à l’entretien des plantes interroge l’impact psychique de l’enfermement ; l’utilisation des graines comme monnaies introduit la dimension économique... Dans un espace saturé de normes, les pratiques du sol activent des modalités de pouvoir et de savoir qui en dessinent l'architecture globale.

    Le programme de recherche mis en place avec le LAAB, Laboratoire Associatif d'Art et de Botanique, a permis aux étudiants et aux détenus d’analyser la terre prélevée dans la maison centrale. Les conclusions qui en ont été tirées en termes de composition des sols, de PH, de couleur, d'étude de la flore, ont fourni une double réponse, ergonomique et métaphorique, à l'interrogation du territoire : à la recherche des modalités d'optimisation des sols s'articule une réflexion sur la nature d'une terre perçue comme toxique, épuisée, parce que terre carcérale.








︎ [English version] ︎

    How can you inhabit a territory you did not choose ? By studying the detainees' relationship to ground and plants inside the walls, the Scenopoïetes project exposes part of the prison's logistic, economic, administrative system : parcels managment, sterilization and fertilization processes reveal the space organization ; plants therapies question the psychological impact of detention ; seeds, used as currencies, tell us about inside-the-walls economy ; all together, they compose a global control architecture and unveil daily resistance acts.

    The research program organized with the LAAB allowed students and inmates to collect and analyze the soils inside the walls. The conclusions, related to ground composition, plants study, color and PH value, can also be read in metaphorical terms ; not only the program enabled a research on grounds optimization, but it led to questioning the detainees' perception of a soil they consider toxic, exhausted, because inside the walls.




Mark